Nonobstant la pandémie du coronavirus qui convoque l’observation des gestes barrières, la tradition sociale des lendemains des fêtes religieuses a été encore une fois respectée à l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes.

Nouveau contexte, nouveau format mais toujours dans le même esprit de communion, de partage et de solidarité exprimée devant le Seigneur, maitre suprême de l’univers en qui nous croyons et que nous adorons. A lui nous appartenons et vers lui nous retournerons.

La cérémonie restreinte a regroupé outre le Directeur Général, le Directeur Général Adjoint, trois Chefs de Département (Service juridique, Développement des compétences et Communication) ainsi que trois représentants du comité syndical (Mohamed Malikité, Boubacar Haïdara, Namory Traoré).

Dans son adresse à la Direction Générale, M. Malikité, Secrétaire Général du comité syndical a salué la qualité du partenariat qui existe fort heureusement entre son organisation et l’équipe dirigeante comme en attestent sa disponibilité constante, son écoute, la compréhension mutuelle et la diligence dans l’examen des doléances visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des quelques 180 agents affectés sur l’ensemble du territoire.

Cependant le syndicat qui a exprimé ses meilleurs vœux et toute sa disponibilité à jouer sa partition pour le devenir de la structure et l’atteinte des résultats, est revenu une nouvelle fois sur l’application des acquis du Procès-verbal UNTM-CNPM de 2019 et la régularisation des primes d’installation des agents mutés.

A la suite de M. Malikité, M. Namory Traoré a annoncé la disponibilité des titres fonciers individuels des membres de la coopération de l’habitat de l’APEJ. A ce titre, il a indiqué que les membres à jour de leurs cotisations peuvent d’ores et déjà prendre les dispositions utiles afin de retirer leurs documents par l’entremise du bureau de la Coopérative. Quant aux retardataires, il leur est demandé de s’acquitter de leurs cotisations dans les meilleurs délais.

Troisième intervenant, le Directeur Général Adjoint, M. José Pierre Félix Coulibaly, a remercié le comité syndical pour ses vœux et l’a invité à transmettre à l’ensemble du personnel, en retour, ceux de la Direction Générale en plus des excuses. Il a souhaité que les difficultés actuelles de l’APEJ s’aplanissent et que les prières et les actes de dévotion formulés durant le mois béni de Ramadan soient exaucés.

Dans son intervention le Directeur Général, M. Yaya Dao, a également formé des vœux de paix, de cohésion et d’amélioration de la situation budgétaire de l’APEJ. A titre d’exemple dans le budget 2019, sur une subvention de l’Etat de 8 milliards, seulement 4 milliards ont été notifiés et 3,5 mobilisés (budget national). Face à cette réduction considérable, des charges ont été pratiquement maintenues constantes.

La suppression de la Taxe Emploi Jeune (TEJ) a eu des répercussions négatives sur les activités de l’APEJ de façon générale depuis janvier 2019. En 2020, les notifications initiales étaient chiffrées à seulement 3 milliards même si une notification additionnelle de l’ordre de 2 milliards a été récemment obtenue grâce à la bienveillance du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre de l’Economie et des Finances et l’implication de la tutelle.

Au regard de la situation décrite ci-dessus, le Directeur Général a invité le syndicat de l’APEJ à prendre la mesure des enjeux afin de persévérer dans l’ardeur au travail et la complémentarité. Mieux il a invité le bureau du syndicat à s’informer et à analyser, les données étant disponibles afin de promouvoir la transparence comme outil de prévention et de gestion.

La cérémonie a pris fin par une séance de prières prononcées par les différentes confessions.

CICOM APEJ 26 05 2020