Partager
Quartiers de Taliko, Dogodouma et Heremakono en commune IV du District de Bamako
Des doléances légitimes adressées au Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle
M. Bassy Diarra, Chef de cabinet du Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle a représenté le ministre ce matin à une grande rencontre d’échanges organisée par les populations des quartiers de Taliko, Tiétiéni, Dogodouma et Heremakono Bougoudani en commune IV du district de Bamako.
Il s’agissait pour les populations d’exposer au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle certaines préoccupations liées au cadre de vie, l’emploi des jeunes, le manque d’infrastructures, d’opportunités économiques, etc.
Le Chef de cabinet était accompagné pour la circonstance du Directeur Général adjoint de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes, M. José Pierre Felix Coulibaly lui-même assisté de plusieurs agents de l’APEJ.
Au cours de la rencontre les populations ont exposé à travers plusieurs porte-paroles, les doléances les plus pertinentes dont : l’enclavement et l’état défectueux de l’unique voie d’accès, l’absence de système de drainage des eaux de pluie qui occasionne de nombreux accidents et l’inondation du principal pont, l’absence de tapis dans la mosquée, l’absence de clôture autour de l’école, le chômage des jeunes, le manque d’infrastructures sportives et médicales, la fermeture du centre de formation multifonctionnel réalisé il y a une dizaine d’années par l’Unesco, les besoins en ustensiles de cuisine lors des grands évènements, la sous-exploitations des potentialités en maraichage, etc.
Dans son intervention le Directeur Général adjoint de l’APEJ a félicité les populations pour cette initiative tout en prenant l’engagement que l’APEJ jouera toute sa partition dans le cadre des orientations qui seront données par sa tutelle.
Après les échanges, les visiteurs du jour ont pu apprécier le potentiel existant en termes de capacités d’accueil de l’école et du centre de formation (salles, tables bancs, éducation fonctionnelle, dortoirs, cycle complet du premier cycle, cuisine, formation en coupe couture, broderie, transformation agroalimentaire, teinture, savonnerie, etc.), l’avancement des travaux de creusement d’un caniveau exécuté à mains nues à l’initiative des jeunes et des bonnes volontés, l’état du pont et de l’occupation des espaces initialement affectés aux activités scolaires.
Dans ces quarter dortoirs de la commune IV, assez isolés même les réserves foncières du cimetière ont été vendues par les élus et les anciens propriétaires qui avaient cependant cédé la terre pour les besoins collectifs.
Pour sa part, le Chef de cabinet a engagé les responsables de la communauté locale à élaborer un document structuré de leurs besoins de développement afin de permettre au Département et à ses structures d’en évaluer les faisabilités techniques au regard de leurs missions, certaines doléances étant destinées à d’autres secteurs ou Départements. A ce titre, les échanges sont appelés à être poursuivis et éventuellement réorientés au cas par cas avec l’implication des autorités locales. M. Diarra a particulièrement apprécié l’engagement des jeunes et leur volonté à compter d’abord sur leurs propres efforts.
Avant cette étape, les initiateurs de la rencontre avaient saisi spontanément ministre de l’emploi et de la formation professionnelle afin de lui exposer les conditions de vie de leur communauté. Il s’agit notamment de Ibrahim Tounkara, Oumar Traoré et Sory Diakité.