Partager

Du 5 au 8 avril 2021, le Directeur Général de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes a conduit une mission de terrain dans la Région de Ségou à la rencontre de certains partenaires et du personnel régional.

Au cours de son séjour, M. Mamadou Ba a été reçu notamment par le premier adjoint au Préfet au nom du Gouverneur de Région, le Directeur Général adjoint de l’Office Riz, le vice-Président du Conseil Régional de Ségou M. Yaya Bamba, le Président de la Chambre Régionale d’Agriculture de Ségou et celui de la Chambre Régionale des Métiers de Ségou. La visite s’est étendue à plusieurs bénéficiaires des interventions de l’APEJ : des promoteurs financés et des jeunes placés en stage dans certaines structures qui en ont exprimé le besoin.

A la préfecture, avec M. Daouda Diarra, il a été essentiellement question de saluer l’accompagnement des autorités régionales aux activités de l’APEJ, notamment le stage de formation professionnelle qui a touché plusieurs milliers de jeunes et dont le pilotage est assuré par l’exécutif régional. Même message au Conseil Régional de Ségou pour l’implication de l’APEJ dans les activités de conception des politiques économiques régionales notamment à travers la Direfop, l’organisation de salons métiers, les activités HIMO, etc.

Ainsi avec l’Office du Niger l’APEJ (audience reportée) cherche à consolider un partenariat de longue date qui a permis l’installation de plusieurs centaines de jeunes dans l’agro entrepreneuriat notamment à Macina et Niono. Ces promoteurs agricoles dont plus de 1 000 pisciculteurs à cage flottante sont cités parmi les meilleurs producteurs. Un accord de principe est acquis pour réaliser des aménagements au profit d’un certain nombre de jeunes dans divers sous-secteurs. D’ores et déjà, le partenariat avec l’Office du Niger a permis à 149 jeunes ruraux d’avoir accès à plus de 500 ha de terres aménagées à Macina et Siengo, à 180 jeunes d’être formés sur les techniques d’entretien de réseaux d’irrigation en Haute Intensité de Main Œuvre, de créer plus de 21 600 journées de travail soient 88 Emplois Annuel Permanent sur les chantiers écoles et d’accorder des crédits de campagnes à 57 jeunes ruraux de Siengo où 171,6 ha aménagés pour 1,5 milliards FCFA. Un programme de 120 ha supplémentaires a été également réalisé. Ces actions ont permis d’investir près de 2 milliards de francs CFA dans les aménagements de terres au profit des jeunes ruraux. A Macina, l’APEJ a aménagé 225 ha en travaux terminaux et 50 ha à San Ouest.

Objectif identique à l’Office Riz autour des possibilités de collaboration pour la promotion de l’emploi rural en se basant sur les acquis et la formation en HIMO des jeunes, leur installation, leur formalisation, la prise en compte de leurs doléances relatives à la clôture des parcelles, la formation technique, l’accès aux équipements et au crédit. Il s’agit de maximiser les opportunités offertes par la loi d’orientation agricole qui prévoit l’octroi de 15% des superficies aménagées aux jeunes et aux femmes, envisager l’identification de nouveaux projets intégrés à forts coefficient d’emploi et communiquer en synergie sur les cas de réussite. L’APEJ a signé une convention de partenariat avec l’Office Riz Ségou pour l’installation à court et moyen terme de 40 jeunes ruraux pour l’exploitation concomitante de parcelles de riz (80ha) dans la zone Office Riz et de parcelles de manioc (40 ha) sur leur terroir villageois, soit par jeune, 2 ha de riz et 1 ha de manioc. L’effectif initial de 25 jeunes ruraux devrait augmenter de façon graduelle au fil des campagnes à 35 puis à 40. Les perspectives sont prometteuses à la lumière des échanges qui ont eu lieu entre le Directeur Général et le Directeur Général adjoint M. Amedé Kamaté.

La délégation s’est également rendue à la Chambre Régionale d’Agriculture de Ségou et à la Chambre Régionale des Métiers de Ségou avec lesquels plusieurs programmes sont exécutés au profit des jeunes ruraux dont plusieurs appuyés par Lux-Dev. En guise de reconnaissance, le Directeur général M. Mamadou Ba, leur a remis des attestations de reconnaissance. Ces deux faitières 285 jeunes placés auprès de 92 mentors (coaching professionnel, appui conseil en entreprenariat et en management, formation en éducation financière..).

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme Indicatif de Coopération, troisième phase (PIC III), l’APEJ a en charge la réalisation des activités du résultat 3 « Sensibiliser et former à l’entrepreneuriat des jeunes et les accompagner à l’auto emploi » de la composante 2 de MLI/022 : Formation et Insertion professionnelle. Cette deuxième composante vise le renforcement des dispositifs d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes ruraux par un appui aux Institutions Financières en vue de financer la création d’entreprises des jeunes à la sensibilisation et la formation à l’entrepreneuriat et les accompagner à l’auto emploi.

Pour ce faire le fonds de crédit a été augmenté de 190 000 Euros et des activités d’accompagnement (+ 72 992 Euros) seront mises en place à travers un dispositif d’accompagnement de 3 000 jeunes bénéficiaires de crédits (2 000 prévus dans la convention initiale + 1 000 de l’Avenant n°2) qui s’effectuera notamment par des bureaux d’études, par des Maitres Apprentissage (dans le cadre du mentorat) et par l’APEJ (dans le cadre de missions conjointes avec l’assistance technique du programme MLI/022). L’accompagnement de ces 3 000 jeunes est opérationnalisé sous forme de coaching professionnel appelé mentorat par des maitres d’apprentissage identifiés par les Chambres Régionales d’Agriculture et de Métiers de Ségou et intervenant dans les activités de formation professionnelle du programme.

Face à ses interlocuteurs, le Directeur Général a insisté sur l’encrage des activités de l’APEJ dans sa mission et ses objectifs spécifiques. Il a à cet effet établi le lien dynamique entre le développement régional et les investissements dans le secteur rural où réside l’essentiel du potentiel en termes d’emplois et de besoins de formation des jeunes.

Avant de s’entretenir avec le personnel, le Directeur Général a visité les exploitations de certains bénéficiaires dont un jeune bénéficiaire du Programme pour l’Emergence de Jeunes Entrepreneurs, un jeune bénéficiaire du PROCEJ, les jeunes placés en stage de qualification à La Poste de Ségou et à la Clinique de l’Amitié.

En marge du programme, le Directeur a reçu en visite de courtoisie les directeurs régionaux relevant du Ministère de l’emploi (sur la synergie) et une délégation du Conseil régional des jeunes.

Le Directeur qui a insisté sur l’esprit d’équipe et la culture du résultat, a longuement échangé avec le personnel sur les voies et moyens pour améliorer le dispositif d’accueil et d’information des jeunes sur l’offre de services. Il s’agit de mieux collecter les opportunités offertes par d’autres structures, projets ou programmes et de les mettre à la disposition des demandeurs en même temps que les produits disponibles au niveau de l’APEJ et des autres services du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle. L’un des points discutés a porté sur la durée des stages de qualification pour certaines spécialités qui exigent un temps d’encadrement plus long que les 12 mois actuellement offerts dans le dispositif, l’objectif recherché tant la qualité du programme.

Créée par la loi n°03-031 du 25 août 2003, modifiée en 2014, l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) est un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle a pour mission de concourir à la création d’emplois pour les jeunes, en milieux rural et urbain, y compris ceux de la diaspora notamment en facilitant l’accès au marché du travail et au crédit.

Les activités réalisées par la Coordination s’inscrivent dans la continuité du Programme Emploi Jeunes (PEJ II) à travers ses trois composantes, à savoir : le Renforcement de l’employabilité des jeunes, le Développement de l’esprit d’entreprise chez les jeunes et le Renforcement du dispositif de financement des projets des jeunes. L’objectif global du PEJ est de contribuer au développement économique et social du Mali en offrant aux jeunes de 15 à 40 ans le maximum de possibilités d’emploi, tant dans le domaine de l’emploi salarié que de l’emploi indépendant. La stratégie d’intervention du PEJ II repose sur le partenariat entre l’Etat, le secteur privé et les bénéficiaires.

CICOM APEJ 07 04 2021