Une cérémonie de présentation de vœux entre la Direction Générale de l’APEJ et son personnel a regroupé ce matin 04 août 2020 outre le Directeur Général, son Adjoint, les Conseillers, les Chefs de département, les Coordinateurs du District et les représentants du comité syndical. L’évènement se situe symboliquement dans le cadre de la célébration de la grande fête musulmane, l’Aïd El Kebir, qui au-delà de la commémoration de l’épisode du sacrifice d’Abraham rapporté dans les livres saints, représente un moment de communion, de partage, de solidarité et de contrition réciproque.
Dans son adresse pour la circonstance, le Secrétaire Général a mis le doigt sur les crises auxquelles le monde et notre pays sont aujourd’hui confrontés dont l’insécurité et le coronavirus dans un contexte où la demande sociale donne de la voix. Tout en saluant les efforts de la Direction Générale pour garantir un climat social propice et assurer le fonctionnement de la structure, nonobstant les difficultés budgétaires, M. Mohamed Malikité a rappelé trois doléances pendantes : l’octroi d’un siège propre à l’APEJ, l’application du Procès-verbal de conciliation UNTM-Gouvernement du 29 janvier 2019 relatif à la revalorisation des grilles indiciaires et les primes d’installation du personnel muté.
En réponse aux propos du Secrétaire Général du syndicat, le Directeur Général a souligné que de telles cérémonies associées aux fêtes religieuses instituées dans notre société, contribuent à conforter le dialogue social en ayant pour seul dénominateur la réalisation de la mission de service public confiée par l’Etat.
Concernant l’APEJ très active des derniers mois sur le terrain, les témoignages exprimés par les bénéficiaires et les partenaires sont polarisés sur son utilité, ses actions et résultats concrets, son efficacité et sa crédibilité.
Cependant, soulignera M. Yaya Dao, l’année 2020 comme la précédente est une année d’épreuves et d’angoisses pour le personnel à tout point de vue pour la structure en raison essentiellement des difficultés de mobilisation du budget suite à la suppression de la taxe emploi jeune en fin 2018.
Face à cette situation, la Direction a multiplié les initiatives pour renforcer le partenariat comme en dénotent les activités en cours dans le cadre des projets et programmes à l’instar de EJOM, du PROCEJ, du PAJERKO et du Projet Emploi Jeune pour la Paix. De façon générale, celles-ci sont bien appréciées par les jeunes bénéficiaires, l’opinion publique et les décideurs et vaut aujourd’hui à l’APEJ d’occuper de manière visible toute sa place de structure phare nationale dans la promotion de l’emploi des jeunes au Mali. Afin de consolider cet élan, les activités liées à la mise en œuvre de ces Projets et Programmes se poursuivront dans les semaines à venir, dira le Directeur Général.
Dans ce contexte difficile, M. Dao a salué, l’esprit de responsabilité, de compréhension et d’accompagnement du personnel à travers le syndicat et les délégués. Il a particulièrement salué les équipes des Projets qui font montre d’un grand dévouement et d’un suivi diligent des dossiers.
Dans la nouvelle orientation des actions, la Direction de l’APEJ s’engage à poursuivre la recherche de partenariats techniques et financiers et à revoir plusieurs approches de mise en œuvre de nos activités telles que la garantie des plans d’affaires des jeunes y compris les taux de financement. Dans ce cadre, un Comité d’élaboration de projets bancables a été mis en place et des démarches sont en cours pour convaincre les nouvelles banques et réviser les conventions avec les anciennes. En effet, l’expérience a démontré que le financement des micro-entreprises est souvent beaucoup plus efficace que celui des PME/PMI qui représentent l’essentiel du portefeuille des projets déclassés ou en souffrance de recouvrements. Cependant, des actions sont en cours pour recouvrer les créances en usant des moyens légaux.
Quant au programme de stage de formation professionnelle, il sera au cours de cette année évalué au plan quantitatif et qualificatif (7ème, 8ème, 9ème et 10ème programmes notamment).
Avant la séance de prières et celle des photos de famille, le Directeur Général et le Directeur Général Adjoint, M. José Pierre Felix Coulibaly, ont donné des assurances quant à la recherche d’un siège propre tout en donnant suite aux deux autres doléances qui feront l’objet d’un examen approfondi entre la Direction Générale et les représentants du personnel.
Cerise sur le gâteau, l’APEJ a été honorée en fin de semaine dernière pour la désignation de son Directeur Général comme lauréat du BAROMETRE qui est un outil de veille citoyenne des actions de développement. Trois collaborateurs fêtent également ce 04 août leur anniversaire ! Joyeux anniversaire à eux.

CICOM APEJ 04 08 2020
www.apej.ml