Partager
Le Directeur Général Adjoint de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) a assisté cette après midi à la clôture d’une session de formation adressée aux bénéficiaires du Fonds social des anciens députés de la commune IV.
Durant une semaine, les participants, tous promoteurs de jeunes entreprises ou de coopératives, ont été formés par les cadres de l’APEJ dans les modules de l’entreprenariat : création d’entreprise, gestion simplifiée, éducation financière et compétences de vie. Sur les 24 participants, quelques 16 promoteurs ont pris part au programme.
En s’adressant aux participants, M. José Pierre Félix Coulibaly a rappelé le contexte de la formation, à savoir les termes d’une convention signée le 19 novembre dernier avec le Comité de gestion du Fonds social des anciens députés de la commune IV du District de Bamako représenté par M. Moussa Mara et M. Assane Sidibé.
M. Coulibaly s’est félicité de la bonne organisation du programme de formation en s’assurant que les prochaines sessions se tiendront avant les financements afin de garantir une meilleure rentabilité des initiatives accompagnées. Il a invité les bénéficiaires à donner le meilleur exemple pour honorer les bailleurs et l’ensemble de la jeunesse de la collectivité.
Quant aux participants, qui ont reçu leurs attestations de formation des mains des cadres de l’APEJ, ils ont témoigné de la bonne qualité de la pédagogie utilisée tout au long de la session. M. Sékou Diarra qui a suivi le programme de bout en bout imagine déjà combien il leur sera utile dans le cadre de la gestion de leurs initiatives économiques. Il a souhaité que d’autres jeunes puissent accéder au programme compte tenu de sa pertinence technique.
Le Fonds des anciens députés de la commune IV alimenté par les bonnes volontés depuis la dissolution en août 2020 de l’Assemblée nationale, est administré par un Comité de gestion indépendant comprenant en son sein tous les groupes socioprofessionnels intervenant dans la vie de la collectivité. Il s’agit entre autres des femmes, des jeunes, des élus, des professionnels, etc. Ses deux composantes sont : le financement des initiatives impactant directement sur les jeunes (2/3) et celui impactant sur l’autonomisation des femmes (1/3).
Depuis son démarrage, le Fonds a financé 24 projets collectifs et individuels à travers une cagnotte de quelques 12 millions de FCFA. Certains lauréats devraient toucher leurs chèques demain 09 janvier 2021.
CICOM APEJ 08 01 2021