Partager

Pour prévenir l’enrôlement des jeunes dans l’économie clandestine
Le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle lance des chantiers HIMO dans la région de Mopti avec l’appui du PNUD, la FAO et ONU Femmes

Le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Me Jean Claude Sidibé a visité ce lundi 13 janvier en milieu de journée à Konna, le chantier école de la réalisation d’une piste rurale à Konna exécutée par l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes.
Il était assisté pour l’occasion du représentant du Gouverneur de la 5è région, d’une équipe de l’unité de coordination du PROCEJ, du Directeur Général de l’APEJ M. Yaya Dao et des autorités locales dont le Maire.
Le Projet « Emplois et Jeunes pour la paix » a été initié par le gouvernement malien et ses partenaires et financé par le Peace Building Fund (Fonds de consolidation de la paix des Nations Unies) en vue de créer des opportunités pour stabiliser la zone centre.
Le projet est basé sur l’hypothèse que l’épanouissement économique des jeunes, couplé avec leur épanouissement social et « politique » au sein des communautés par un rôle accru dans la prise de décision, est à même de réduire l’implication de certains d’entre eux dans la violence armée et peut un facteur de stabilité et de pacification du Mali.
Il est mis en œuvre conjointement entre l’équipe pays du Système des Nations Unies au Mali à travers le PNUD, la FAO et l’ONU Femmes en étroite collaboration avec le Ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle et les collectivités territoriales dans deux cercles de la région de Mopti et où des interventions complémentaires d’autres acteurs sont prévues.
Il vise dans sa composante amélioration de la situation économique l’emploi saisonnier de 500 jeunes à risque à travers leur engagement dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) et 400 dans les activités génératrice de revenus (AGR) au niveau de six communes des cercles de Mopti et Tenenkou.
Un investissement de près de 200 millions fcfa
La mise en œuvre de ces activités par le ministère à travers l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) sera faite dans ces 06 communes des cercles de Mopti et de Tenenkou à savoir Konna, Korombana, Ouroubé-Doundé, Tonguéré-coumbé, Diafarabé et Ténenkou pour un montant global de 177 429 760 FCFA.
L’objectif est d’améliorer la situation économique des jeunes marginalisés dans la région de Mopti à travers la mobilisation et l’encadrement des 500 jeunes dans les travaux à Haute intensité de Main d’œuvre et l’octroi de micro- subvention aux 400 jeunes dont 160 filles. En outre, 4 unités de transformations seront mises en places pour la transformation des produits locaux.
Le projet étant basé sur une approche participative, il a été jugé nécessaire de procéder d’abord à la mise en place des comités de suivi dans chaque commune. Ledit comité est chargé de mettre en œuvre toutes les activités afférentes au projet. Il s’agit de la sélection des jeunes, l’identification des activités HIMO, le suivi et le déroulement des travaux. Tous les comités communaux ont été mis place dans les 6 communes d’intervention.
Conformément à l’idée du projet qui vise à promouvoir une approche participative, le choix a été donné à chaque commune d’intervention du projet d’identifier les activités HIMO à réaliser dans les communes. Ce travail a été fait en amont selon le besoin des populations en rapport avec le comité de suivi mis en œuvre dans chacune des communes bénéficiaires du Projet.
La situation des activités HIMO porte sur le traitement des nids de poule de la route Konna-Balèwo et la canalisation des eaux usée. A Oroubé-Doudé, il porte sur la réfection de la route Sendegué-Barkanelbi long de 10 Km (remblayage des trous) et la Réfection de la route Sendegué-Barkanelbi long de 15 Km (déblayage des cailloux). A Korombana il s’agit du désensablement de la route principale de Korentzé et l’organisation des journées de salubrité. A Tenenkou le projet porte sir le débouchage du quai de Tenenkou, la protection de la digue de ceinture de Diafarabé long de 3 ainsi que le curage et nettoyage des caniveaux. A Toguéré il porte sur le ésensablement du fleuve à Diaka « Maayokumbe »
Dans la commune rurale de Konna, les activités ont été lancées le 14 décembre 2019 en présence des autorités communales, des organisations de femmes et de jeunes ainsi que du comité de suivi des activités dudit projet.
Formation pour l’acquisition de compétences pour les collectivités
Les Autorités administratives en charge de la commune et les jeunes bénéficiaires ont apprécié cette initiative de l’APEJ et le Projet PNUD sur le choix porté sur la commune de Konna au regard des opportunités économiques qui devient de plus en plus rare. Au total, près de 60 jeunes dont 42 hommes sont engagés sur le site pour exécuter les travaux de réhabilitation de la piste rurale longue de 3 km. Cette piste est d’une part l’une des voies les plus fréquentées par les populations riveraines de Konna pendant les foires hebdomadaires. Les activités suivantes ont été développées autour du projet : traitement des nids de poule, remblayage et dallage, transport de latérites et graviers sur le site par les jeunes à travers les charrettes d’une distance de 8 km, désherbages de la piste pour faciliter la visibilité, transport d’eau par les groupes femmes engagés sur le site; arrosage.
Au cours de sa visite, le Ministre a procédé à la remise symbolique de kits agroalimentaire au Groupement de femmes bénéficiaire des interventions du PROCEJ. Le Maire de Konna a remercié le Gouvernement à travers le Ministre Jean Claude Sidibé et l’ensemble des partenaires pour ces différents projets au bénéfice de sa collectivité. Il s’est engagé à accompagner les femmes dans le cadre des besoins de formation professionnelle en savonnerie et teinture notamment. La population locale sortie massivement a manifesté sa satisfaction à travers un accueil mémorable.

CICOM APEJ 13 01 2020
www.apej.ml