Le Directeur Général de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ), M. Yaya DAO, a effectué ce mercredi 1er juillet une mission de terrain à Dioïla (163 km à l’est de Bamako).
Cette mission à laquelle a également pris part M. Mamadou Minkoro TRAORE, Administrateur de l’APEJ, rentre dans le cadre du suivi pédagogique des formations des jeunes bénéficiaires du Projet d’Appui aux Jeunes Entrepreneurs Ruraux de Koulikoro (PAJERKO) financé par l’Agence belge de développement (ENABEL).
Lancé en septembre 2019 à Koulikoro en présence du Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle ce projet a vu le jour dans le cercle de Doïla le 12 septembre 2019 à travers une grande séance de sensibilisation et des programmes d’information radiodiffusés.
Les contours du projet tracés et les acteurs locaux impliqués, l’APEJ avait procédé à un appel à candidature en octobre 2019 et le Cercle de Dioila avait enregistré 87 candidatures sur 719 au plan régional à Koulikoro (dont 172 femmes et 547 hommes). Les autres cercles couverts avaient enregistré respectivement 410 postulants pour Nara, 82 pour Kolokani et 82 pour Banamba.
Parmi les 87 postulants de Dioïla, 64 sont des hommes et 23 des femmes. En tout dans l’ancienne Région de Koulikoro, 719 ont été donc enregistrés pour 20 places.
Après les opérations de sélection auxquelles ont pris part les élus et les services techniques régionaux, des conventions de partenariat avaient été conclues avec la Chambre d’Agriculture et la Chambre des Métiers de Koulikoro pour dispenser les formations techniques et le suivi coaching des jeunes dont les 5 de Dioïla.
La présente mission de suivi du Projet a porté donc sur le suivi des formations entrepreneuriales en création d’entreprise et montage de plans d’affaires. Il s’agit d’outiller les jeunes à mieux maitriser leur idée et gérer plus efficacement leurs entreprises après les financements remboursables qui vont de 2 500 000 à 3 500 000 FCFA, selon la nature du projet.
Au cours de cette visite dans le centre de formation, M. DAO s’est assuré du bon déroulement des formations suivant le programme arrêté de commun accord avec le partenaire ENABEL qui finance le projet pour 196 065 547 FCFA afin de développer au plan régional une chaine de valeur autour de l’aliment de bétail, l’embouche bovine, la boucherie et la tannerie. Il s’est entretenu avec les autorités régionales, les jeunes et les formateurs qui ont témoigné de leur satisfaction et de leur disponibilité et engagement à jouer leur partition pour le succès de cette phase pilote.
La mise en œuvre de ce projet permettra non seulement de lutter durablement contre la pauvreté endémique principalement dans les zones ciblées mais aussi, dans une large mesure, de participer à la génération de valeur ajoutée au niveau de l’ancienne Région de Koulikoro et à la consolidation de la demande globale motrice de croissance économique. Il s’agira de renforcer l’employabilité des jeunes dans le secteur rural à travers l’entrepreneuriat agropastoral.

CICOM APEJ – Doïla – 01 – 07- 2020