Partager

Ces formations ont démarré ce lundi 17 février dans l’ensemble de la zone d’intervention du Projet l’Emploi des Jeunes crée des Opportunités, ici au Mali financé par l’Union Européenne. Il s’agit des Régions de Kayes, Koulikoro, Gao et du district de Bamako.

Le Directeur Général Adjoint de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) a visité ce lundi matin le pôle de formation de la coordination régionale de la Rive droite de Bamako au compte du contingent 2020. M. José Pierre Felix Coulibaly était accompagné pour la circonstance du Coordinateur du Projet, du Chef de Projet pour le District de Bamako et du Coordinateur Régional de l’APEJ pour la Rive droite du district de Bamako.

Une soixantaine de jeunes suivent la formation de base étalée sur une décade au Lycée Bondy Bakaye-de-Maman de Kalabancoro avant la formation technique qui se déroulera dans les ateliers et centres de formation professionnelle durant 5 jours.

La formation de base comprend des modules en compétences de vie, une initiation en entrepreunariat, la création et la gestion d’entreprise. Ils sont en tout 2 659 à avoir été sélectionnés parmi quelques 43 000 postulants. Les jeunes ont tous opté pour l’un des secteurs d’intervention du Projet à savoir l’agroalimentaire (238), l’artisanat utilitaire (216), la gestion des déchets (313) et l’horticulture (1 892). La zone de couverture du Projet comprend les Régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le District de Bamako.

Au cours de ses échanges avec les apprenants, le Directeur Général Adjoint a, au nom du Directeur Général, invité les uns et les autres à l’assiduité et à la bonne conduite afin de permettre au projet de réaliser ses objectifs.

A leur tour, les bénéficiaires de la formation ont posé quelques questions d’ordre pratique qui ont été promptement prises en charge par l’Equipe du Projet et l’Equipe de la Coordination Régionale de la rive droite.

Dans les quatre salles de formation de Bamako comme dans les pôles de formation des régions couvertes, les équipes des agences de mise en œuvre du consortium effectueront des passages afin d’enregistrer les filières techniques.

Plus tard, les jeunes auront l’opportunité et l’option d’élaborer leurs plans d’affaires suivant un formulaire simplifié afin de prétendre aux financements complémentaires en plus du kit de démarrage de 300 000 FCFA. Ces financements complémentaires vont de 500 000 à 11 000 000 FCFA selon les cas.

Lancé en septembre 2017 ce projet a comme objectifs de contribuer au développement des opportunités économiques et à la stabilité sociale dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le District de Bamako à travers l’horticulture, la gestion de déchets, l’agro-alimentaire et l’artisanat utilitaire.

Le coût total du projet est de 20 935 041 euros soit 13 milliards de FCFA financés par l’Union Européenne pour 20 000 000 euros, la SNV pour 527 934 euros et mon département à travers l’APEJ pour 407 107 euros. Sa mise en œuvre est confiée au consortium d’agences composé de la SNV (lead), d’ICCO, de WASTE, (toutes des agences néerlandaises) et de l’APEJ.

Le projet touchera directement 8 620 bénéficiaires directs sur 4 ans. Chaque année environ 3 000 bénéficiaires sont formés aux modules de la gestion d’entreprise, des compétences de vie et des modules techniques en fonction du secteur choisi par le bénéficiaire. Ils recevront ensuite un kit de démarrage d’un montant de 300 000 FCFA.

CICOM APEJ 17 02 2020
www.apej.ml