La Direction générale de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes a eu ce matin un échange avec  une délégation de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Les discussions présidées par la Directrice intérimaire Mme Traoré Alima Dabo ont porté sur les modalités de mise en œuvre d’une action pilote pour la réinsertion des ressortissants maliens de retour de Tunisie. Ce projet qui vise 15 subsahariens s’inscrit dans le cadre de la troisième composante du programme ProGres migration Tunisie financé par le fonds fiduciaire  d’urgence de l’Union Européenne.

 

Le projet de Dispositif de réinsertion socio-économique des migrants de retour est la troisième composante du programme « Favoriser la mise en œuvre de la stratégie nationale migratoire en Tunisie » financé par la fenêtre Afrique du Nord du Fonds fiduciaire d’urgence (FFU) de l’Union européenne.

 

L’objectif global du programme est de favoriser la mise en place d’un système de gouvernance de la migration basé sur le droit en Tunisie à travers i) Appuyer l’opérationnalisation de la Stratégie nationale migratoire en appuyant les institutions tunisiennes impliquées dans la mise en œuvre et le monitorage ainsi que l’Institut national de la statistique (INS) pour le déroulement d’une enquête statistique qualitative auprès des ménages sur la migration en Tunisie (MED-HIMS1) ; ii)Renforcer la contribution de la diaspora au développement socio-économique du pays à travers l’appui à l’investissement et à la création d’entreprises et d’emplois ; iii) Accompagner la réinsertion sociale et économique des migrants tunisiens de retour, de façon à garantir la dignité des personnes et la pérennité de leurs projets de réinsertion iv) Contribuer au développement de mécanismes efficaces pour aborder la problématique de la migration au niveau local à travers des initiatives d’intégration économique et sociale dans les régions affectées par la migration.

Au vu des enjeux politiques et humains de la migration de retour, la mise en place d’un dispositif commun de réinsertion, permettant des retours pérennes et dans la dignité des Tunisiens et respectant les politiques des Etats membres concernant les catégories de personne ciblées par le retour réinsertion, est particulièrement pertinente.